Grand Lyon

Autodiagnostic du site de compostage

Comment faire une demande d'installation de site de compostage ? 1

La demande d’installation se fait en  5 étapes :

  1. Initiative des habitants, des copropriétés autour de l’idée d’implanter un dispositif de compostage partagé
  2. Etape de formalisation et de demande d’accompagnement par la Métropole avec répondant au formulaire en ligne.
  3. Commission de sélection des sites de compostage partagé pilotée par la métropole : acceptation ou refus du projet
  4. Rencontre collective des porteurs de projets et sélection définitive des sites
  5. Programmation de l’installation et validation de celle-ci par un organe décisionnel agréé (vote en AG, Conseil syndical…)
Quels sont les critères de sélection des sites de compostage partagé de la Métropole de Lyon ? 2

4 critères sont notés de manière équivalente selon les réponses à l’auto-diagnostic :

  • 1- la responsabilisation et l’engagement des porteurs de projet
  • 2- la configuration du site adaptée au compostage partagé
  • 3- le potentiel d’autonomie du site
  • 4- L’implication collective des habitants

Vous recevrez une réponse argumentée de l’appréciation (Bon /Moyen/Faible) de la commission de sélection du service Propreté de la Métropole, correspondant à ces 4 critères. La commission pourrait compléter l’autodiagnostic par rapport à ses critères de priorisation qui arbitre le choix des sites selon le contexte géographique, urbain et social et urbain. Par exemple, un site de compostage partagé sur une commune qui en est dépourvue pourrait être priorisée par rapport à d’autres projets.

>> Attention, pour que votre projet soit accompagné par la Métropole, vous devez avoir fait voter le principe du compostage partagé lors d’une assemblée générale de votre copropriété ou par le conseil d’administration de votre association de quartier porteuse du projet (cas des projets de composteurs de quartier qui ne sont pas portés par la commune). Une décision du conseil syndical ne suffira pas car il n’a pas le mandat pour cela.

Quand est-ce qu'aura lieu la prochaine commission de sélection accompagné par la métropole ? 3

La prochaine commission de sélection aura lieu le 17 octobre 2017.

La limite de candidature pour cette commission a été fixé au 15 septembre 2017.

Au-delà de cette date, les projets ne pourront être analysés et sélectionnés pour un accompagnement qu’au dernier trimestre 2018.

Est-il possible de reformuler une deuxième demande d’accompagnement de la Métropole en améliorant son autodiagnostic ? 4

En principe oui… Mais par exemple, si votre site est à l’ombre, inaccessible, sous les fenêtres de vos voisins et sur une dalle… Votre projet ne pourra pas se faire, il n’est pas adapté au compostage.

Par contre, votre premier autodiagnostic vous valide un bon emplacement mais une faible implication habitante. Vous pouvez dans un deuxième temps sensibiliser vos voisins, votre conseil syndical, pour obtenir l’adhésion et l’aval de la copropriété sur la démarche de compostage partagé. Votre projet devient éligible : vous pouvez refaire une demande car votre point faible est devenu un point fort.

Qui valide l’installation du site de compostage ? 5

L’autodiagnostic est le préalable au projet. Une fois rempli votre dossier est étudié en commission de sélection des projets de compostage partagé, organisé par le service Propreté de la Métropole. Si vous êtes pré-sélectionné, vous participez à un atelier collectif de faisabilité. Il s’agit d’un temps d’échanges qui permet de rencontrer d’autres porteurs de projets. Il permet de faire le point sur la faisabilité de votre projet, de vous donner des conseils adaptés à votre contexte. A l’issue de cet atelier, la sélection de votre projet est validée et donnera lieu à une visite terrain avec l’équipe, pour préparer l’installation technique et pratico-pratique des bacs à compostage.

Quel est le rôle des référents de site ? 7

Une demande d’installation de site de compostage partagé doit toujours être portée par 2 référents-binôme. Ce binôme est le socle du projet et le pré requis au dispositif de compostage. En effet, les 2 référents sont les garants de la pérennité du site de compostage. Mais si vous êtes plus nombreux, par exemple 3 ou 4 ce n’est que mieux ! Si un référent  déménage, se démobilise… l’autre prend la relève et reforme un autre binôme avec un autre référent volontaire. Un référent de site est identifié comme le porteur de projet, interlocuteur de la Métropole de Lyon. Il porte et s’engage dans la démarche de compostage. Il mobilise les habitants, gère l’interface avec les partenaires, bénéficie d’une formation de référent de site, assure la maintenance des bacs à compost, anime le collectif… Il garantit la mise en place, la vie, l’entretien et l’autonomie du site. Il travaille en binôme et délègue à un collectif d’habitants relais.

Combien de temps faut-il attendre la réponse à l’auto-diagnostic ? 8

Les dates de commission de sélection vous sont envoyées suite à votre réponse à l’auto diagnostic. Au moins 2 commissions ont lieu par an : une au printemps, une à l’automne.

Quel est le meilleur endroit pour composter ? 9

Inutile de faire la demande d’un accompagnement de la Métropole si votre site est inadapté au compostage partagé. Le compost doit être réalisé de préférence sur un sol « naturel » en contact direct avec la terre. L’idéal est de l’installer sur une surface plane, à  mi-ombre. L’accès aux bacs doit être confortable et pratique, sans gêner le voisinage

Comment est-on formé et accompagné au compostage partagé ? 10

Avant l’installation du site, les 2 référents sont formés en groupe avec d’autres porteurs sur le temps d’une demi-journée, un samedi.
La formation donne les bases pour :

  • Connaître les enjeux du compostage domestique et partagé
  • Acquérir ou améliorer ses connaissances sur la pratique du compostage
  • Acquérir les outils de transmission et les compétences pour mobiliser de nouveaux habitants dans le projet
Qui peut utiliser le compost ? 11

Le compost est récolté à maturité une à deux fois par an selon les cas.  La distribution se fait d’un commun accord avec tous les participants au compostage partagé. Il peut être utilisé dans les jardinières sur les balcons et fenêtres, sur les massifs, au pied des arbres de la copropriété, dans les jardins collectifs et potagers…

Dans quel cas peut-on installer un lombricomposteur collectif ? 12

Le dispositif d’accompagnement aux démarches citoyennes de compostage partagé peut s’adapter à des copropriétés qui ne disposent pas d’un jardin ou cœur d’îlot pour installer des bacs à compost en extérieur. En effet, il est possible d’envisager alors un lombricomposteur collectif au sein d’un immeuble à certaines conditions (espace adapté, sécurisé, accessible…). Pour cela, il faut groupe d’habitants-référents très motivés et très rigoureux au niveau technique. En effet, le lombricompostage est beaucoup plus contraignant et rigoureux que le compostage extérieur en bac.

11 Qu’est-ce qu’un composteur partagé autonome ? 13

L’accompagnement à la mise en place d’un site de compostage partagé par la Métropole a pour objectif d’accompagner une dynamique citoyenne de recyclage des biodéchets et de l’amener à une autonomie durable sur 2 plans :

  • l’autonomie des savoir-faire
  • et l’autonomie en approvisionnement de matières sèches.

L’accompagnement technique par une équipe professionnelle dure environ une année sur un cycle complet de compostage. Ce temps ponctué de rencontres in situ permet de former les référents, aider et conseiller les habitants pour les amener à une autonomie sur les savoir-faire.
L’accompagnement de l’équipe technique permet aussi de mettre en place avec les habitants composteurs, un approvisionnement adapté et autonome en matières sèches, condition indispensable à un compostage équilibré.

Cette autonomie en matières sèches est un facteur déterminant de la réussite et la pérennité d’un site de compostage partagé. Cette autonomie peut s’envisager par :

  • une mise en valeur des bio ressources de la copropriété en lien avec l’entreprise espaces verts d’entretien : broyat, feuilles mortes, débris végétaux d’entretien
  • l’achat ou la mutualisation d’un broyeur
  • la mise en réseau de fournisseurs de broyat (élagueur, plateforme…)
  • l’achat et la livraison de broyat par un prestataire
Qu’est-ce qu’un accompagnement allégé ? 14

Certains sites ont des personnes déjà (in)formées sur les techniques de compostage, des personnes ressources proches (un site de compostage voisin par exemple, un habitant qui utilise un composteur de quartier et qui veut  développer un projet au sein de sa copro…). Dans ce cas, la Métropole peut prendre en charge l’équipement en bacs et le petit outillage du site. Un suivi léger par l’équipe technique suffit à autonomiser le site. Certaines copropriétés peuvent aussi prendre en charge financièrement l’équipement du site et la Métropole peut soutenir en contrepartie, la formation des référents .

Actualités du réseau

Le compostage avec la métropole, la commission de sélection se rapproche.
13.07.2017
La prochaine commission de sélection aura lieu le 17 octobre 2017. La limite de candidature pour cette commission a été fixé au 15 septembre 2017. Rendez-vous sur le formulaire pour candidater en cliquant...
La SERL parle de notre mission à la Duchère !
6.06.2017
Rendez-vous sur le site de la SERL à la page dédiée: http://www.serl.fr/News/Chut-ca-pousse-dans-le-Jardin-d-Emile-a-la-Duchere
Atelier collectif: Les premières plantations du potager – Zac de la Duchère
17.05.2017
Pistyles est mandaté par la SERL pour animer un jardin pédagogique de quartier (pour les grands mais aussi pour les petits) dont l’objectif est d’apprendre le jardinage au naturel « en...
Atelier pratique – Bien soigner ses plantes d’intérieur …
10.11.2016
Pistyles propose aux habitants et habitantes, de se retrouver à l’occasion d’un atelier d’échange de pratiques, pour apprendre et réapprendre à avoir la main verte. Venez poser vos...
La peste soit des pesticides !
16.03.2016
Une semaine pour mieux « panser » notre environnement et envisager un futur sans pesticides. Voilà ce que propose la ville de Villeurbanne dans le cadre de la semaine pour les alternatives...